INFOS

L’ASCENSION DU CHRIST

QUELLE INTERPRETATION CHRETIENNE DE LA FETE DE L’ASCENSION DU CHRIST

Quelle lecture devons faire de la fête de l’Ascension que nous fêtons, chaque 40ème jour après la Résurrection du Seigneur d’entre les morts.

L’auteur du livre des Actes des Apôtres montre que le Christ Ressuscité resta auprès de ses disciples 40 jours avant de monter au ciel où il est assis à la droite du Père. En tant que Chrétien, l’Ascension du Christ découle de la mission de chaque croyant à continuer la Mission du Christ, faire des disciples, enseigner la doctrine chrétienne et vivre de l’Evangile.

C’est pour quoi le livre des Actes des Apôtres et le récit de Mathieu ne sont pas contradictoires dans la compréhension de l’Ascension du Seigneur. L’un situe la dernière rencontre de Jésus à Jérusalem et l’autre en Galilée. La place de ce texte dans le récit de Mathieu évoque la finale du récit évangélique après la rencontre du Ressuscité avec les femmes, c’est l’accomplissement de la consigne que le ressuscité donna à l’adresse de ses disciples : « Allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée, c’est là qu’ils me verront » (Mt 28,10). Ce récit est différent de la finale de Luc. Saint Luc situe la dernière rencontre entre Jésus et ses disciples à Béthanie et parle de l’Ascension de Jésus, c’est –à-dire son exaltation à la droite du Père.

On pourrait se poser une question fondamentale est ce que Jésus aurait-il fait les 40 jours après sa résurrection avant de monter au Ciel ? A Marie Madeleine, le premier jour de la résurrection, le Ressuscité affirme : « ne me retint pas je ne suis pas encore monté vers le Père » (Jn 20, 17). Saint Jean situe la Résurrection et l’Ascension du Seigneur le même jour alors comment comprendre le symbolisme des 40 jours du Ressuscité avec ses disciples.

Les Evangiles sont avant tout une catéchèse et ils racontent l’histoire en fonction du message qu’ils veulent illustrer. Les lieux sont choisis pour leur valeur symbolique  plus que pour la réalité historique.

Les onze disciples s’en vont en Galilée. Avant son arrestation au Mont des Oliviers Jésus avait dit : «  Je frapperai le Pasteur et les brebis du troupeau se disperseront, mais une fois Ressuscité, je vous précéderai en Galilée » (Mt 26, 31-32). La Galilée s’appelait : « la Galilée des païens » le carrefour des nations. En effet, cette région de la Palestine était peuplée de juifs et de peuples païens. Jésus y convoque ses disciples pour bien indiquer le nouveau départ de sa mission. Jusque là le peuple de Dieu était Israël et son centre Jérusalem avec le Temple, celui de la demeure de Dieu. Maintenant le nouveau peuple n’est plus le seul Israël, le nouveau peuple se forme au pied de la Montagne en Galilée, et accueille tous les peuples, Galilée carrefour des nations. Comme l’ancien peuple formé par Moise au pied de la Montagne à Horeb. La mission des onze en Galilée des païens est de faire de tous les peuples des baptisés et témoins du Christ en les baptisant au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit et leur apprendre à garder les commandements du Christ.

Le chiffre 40 est très significatif dans la Bible et dans la pensée juive. Il est le temps nécessaire pour faire un bon disciple, c’est un temps de maturation, du façonnage du cœur de l’homme par Dieu. Le Christ Ressuscité demeure auprès de ses disciples pour les façonner les réconforter avant de monter au ciel. Fêter l’Ascension, c’est s’ouvrir son cœur à la dimension ecclésiale dans l’annonce et dans l’accueille des croyants.

BONNE FETE DE L’ASCENSION

Frère Francis KABORE ( Diacre)

2 commentaires

  1. Que ce temps de carême soit pour moi un temps de conversion, de partage, d’union avec mes frères et mes sœurs. Dieu aide moi toujours dans la prière, je taime.

  2. J’aimerais faire le carême mais je.ne sais comment m’y prendre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*